11 décembre 2021 : invitation à la première de "Evitez les clash, parlez cash!"

L'Association Suisse a le grand plaisir de vous inviter à la projection de la première du film documentaire sur la CNV « Évitez les clashes, parlez cash », réalisé par Philippe Souaille.
Trailer: https://www.youtube.com/watch?v=XND4lQxtiXI

Dans ce documentaire vous entendrez les témoignages de plusieurs formatrices suisses ayant eu la chance de côtoyer Marshall Rosenberg. Laurence Bruschweiler, Anne Bourrit et Hélène Domergue Tappolet nous aideront à garder vive la mémoire de celui qui est à l’origine d’un processus aujourd’hui connu sur tous les continents.

D’autres personnes formées plus récemment à la CNV font également partie du film et nous diront leur perception.

La soirée sera suivie d’un débat avec certains des intervenants dans le film.

Pour participer à la soirée, veuillez svp impérativement réserver votre place gratuite, en remplissant ce formulaire en ligne: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSftMi6ndwsWz74ajcBY9-OA0cxK8spnFV_21dm_Hty0DY_jsw/viewform

Une connexion à internet est requise et il est nécessaire que vous ayez installé l’application Zoom sur votre ordinateur. Le lien pour ce faire vous sera envoyé quelques jours avant le 11 décembre.

« Ces femmes qui osent la paix »

Un film puissant montrant la CNV à l'œuvre dans des familles palestiniennes et juives en Isarël

Nous vous invitons à participer à « l'avant-première-débat »

 

(totalement en langue anglaise)
Un évènement organisé avec NVC Academy
le dimanche 14 novembre
de 18 H à 19h30 heure française

 


Regardez la bande annonce 

 


Inscrivez-vous ici

 

 

 

Après "Ces profs qui changent l'école" et "Ces mots qui libèrent", qui portent un regard sur la Communication NonViolente, respectivement, à l'école et dans le domaine carcéral, voici le troisième volet "Ces femmes qui osent la paix", tourné au coeur des familles juives et palestiniennes au nord d'Israël.

 

Dans ce film, vous ferez la connaissance d'Anat et Nadia, deux femmes qui se sont liées d'amitié grâce à la Communication NonViolente. Ensemble, elles ont décidé de contribuer à faire un pas vers la paix en organisant des rencontres entre juifs et palestiniens pour que chacun apprenne à écouter l'autre.
Grâce à une écoute empathique et à la conscience de leurs sentiments et de leurs besoins, Palestiniens et Juifs peuvent se « connecter » et se voir d'une toute nouvelle manière.
Ce film offre un regard sur la situation en Israël sous un angle rarement montré dans les médias occidentaux.

 


La projection sera suivie d'un débat avec les personnages clés du film et des femmes engagées :

Nadia Giol, palestinienne d'Israël et Anat Asia, juive israélienne, sont devenues amies en apprenant la Communication Nonviolente. Ensemble, elles ont créé le groupe de parole « CNV Galilée » où juifs et arabes apprennent à se connaitre. 

Mai Shahin, palestinienne, militante pacifiste, vivant en Cisjordanie. Elle travaille de longue date, avec la CNV, sur la résolution des conflits et les troubles de stress post traumatiques (TSPT)

Roberta Wall (États-Unis) — Formatrice certifiée du CNVC, membre de la communauté qui a créé des formations et des rassemblements d'Israéliens et de Palestiniens en Cisjordanie pendant plus de 12 ans.

 

 

 

Geneviève Roger (France) — Autrice et réalisatrice. Elle s'est consacrée à l'écriture et à la réalisation de plusieurs documentaires sur les enjeux sociaux et l'impact de la CNV

 


Inscrivez-vous dès maintenant à cet évènement gratuit.


Si vous rencontrez un souci pour y accéder : 
sweetdream.cnv@gmail.com

Avant-première du film "Les mots qui libèrent" : la CNV dans les prisons

Amis de la CNV : à vos agendas !

Vous êtes invités à la projection en avant-première du film "Ces mots qui libèrent" sur la CNV dans les prisons américaines.

Cet évènement est organisé avec le soutien de l'AFFCNV, de l'ACNV France, de NVC Academy et du CNVC.

 

Il aura lieu le samedi 6 mars 2021 à 21h en ligne.

 

Le nombre de places étant limité, il est vivement conseillé de s'inscrire : Ici

 

Soignants, besoin d'écoute ?

Service bénévole mis en place par l'association CAP CNV Santé

Inscrivez vous sur : capcnvsante.covid19@gmail.com

 

 

Report de toutes nos formations jusqu'au 15 avril 2020

Avec la pandémie du Covid-19, nous vivons une situation exceptionnelle.


Dans le respect des directives de santé publique, les formatrices et formateurs en Communication NonViolente, certifié.e.s du CNVC, ont suspendu  tous leurs  stages en présentiel.
Il est  possible que certains formateurs organisent des stages en visioconférence ou autre moyen de partage à distance, n'hésitez pas à consulter notre site internet pour plus de détails.
Nous nous mobilisons actuellement pour que le calendrier de nos formations soit prêt quand l'activité reprendra.
Avec beaucoup de fraternité et d'empathie, nous pensons à celles et ceux, en grand nombre, pour qui ces mesures contraignantes provoquent des tensions et génèrent des situations complexes et éprouvantes.

Nous sommes en lien aussi avec ceux qui ont été contaminés, qui s'inquiètent de savoir comment la maladie va évoluer, et s'il y aura un appareil respiratoire disponible pour eux...

Nous sommes enfin de tout cœur avec ceux qui sont sur le front, mobilisés et engagés de toutes leurs forces pour soigner, transporter, accueillir ...


Dans cette traversée,  nous voyons une occasion particulière de cultiver la paix et vivre dans notre cœur la cohésion avec nos proches et les habitants du monde qui vivent la même épreuve que nous.

Nous sommes particulièrement émus de voir tous les humains de cette planète unis  à travers leurs aspirations légitimes à la sécurité, à la liberté de mouvement, aux retrouvailles, à la santé...


Du temps nous est donné.


Nous pouvons l'utiliser pour l'introspection, pour faire germer ce qui est fécond en nous et demande à éclore.


Nous interroger pour remettre au centre de notre vie ce qui en fait le sel.


Nous pouvons aussi simplement vivre au présent, instant après instant.


Prenons soin de nous, cultivons les liens avec celles et ceux qui nous sont cher-e-s.


A très vite !


L'équipe des formatrices et formateurs de l'AFFCNV

Conférence à Bonnieux (84) le 5 avril 2019

Estelle Bessin animera une conférence interactive dans le cadre du Festival De l'un vers l'autre, sur le thème "relation parent-enfant : une autre connexion est possible".

 

Lire la suite ...

"Occupons nous des conflits autrement!" : conférence et formation aux systèmes et cercles restauratifs

Vendredi 28 septembre ET les 29 et 30 septembre 2018

Nous avons le plaisir de relayer une information de Déclic : 

 

"Occupons nous des conflits autrement!"

Conférence Interactive à LA CIOTAT
avec François Cribier, Nathalie et Dieudonné DARD
le 28 Septembre 2018, à 20h15 au collège JEAN JAURÈS.

Suite à cette conférence, une formation en ateliers aux systèmes et cercles restauratifs se déroulera le samedi 29 et le dimanche 30 septembre.

Participation libre et en conscience
Pré-inscription en ligne.

Au plaisir de vous y rencontrer!
Pour Déclic PACA, Armelle Itkin  et Catherine Faidix

save the date Declic (1).pdf
Document Adobe Acrobat 2.4 MB

Rencontres Déclic : CNV et éducation.  Jeudi 3 mai près d'Aix en Provence.

Une journée d'échange et de partage entre les acteurs CNV et Education en PACA

 

JEUDI 3 mai 9:00 - 17:00        37 Bd Aristide Briand, Aix-en-Provence
Rencontrez les différents acteurs

Partagez vos expériences

Découvrez Déclic - CNV et Education
Pour les personnes ayant suivi les 6 jours de formation aux Bases de la CNV et ayant un rôle éducatif : enseignants, responsables d’établissements, éducateurs...

 

Conditions de participation : - Adhésion à Déclic CNV Education (peut être prise sur place)                                - Participation consciente aux frais (environ 10 €)

 

Vendredi 4 mai : Journée pour les personnes qui souhaitent s’investir bénévolement dans l’association.

 

Renseignements: declic.paca.acteurs@gmail.com

Aurélie CAPGRAS : 06 29 44 70 61 • Catherine FAIDIX : 06 61 14 69 78
Inscriptions: https://goo.gl/forms/WlatC2BywGND2Sq43

 

Une première Flash mob est organisée le samedi 5 mai 2018 à Marseille.

Une première Flash mob est organisée le samedi 5 mai 2018 à Marseille.

 

Voici comment cela va se passer.

Nous nous retrouverons à 10h30 dans un lieu qui vous sera communiqué ultérieurement, pour une répétition générale.

Nous rejoindrons ensuite le premier lieu de représentation - les lieux restent secrets pour l’instant ;-), puis pic-nic et une première Flash mob en début d’après-midi suivie d’une deuxième et puis nous célébrerons ensemble !

Pour venir danser avec nous, il suffit d’envoyer un email à : mailwonderfool@gmail.com

Nous vous enverrons les informations pratiques pour participer.

Pour enregistrer vos inscriptions, nous avons besoin des prénoms, noms, numéro de téléphone portable et adresse email de chaque participant.

 

Vous pouvez aussi nous rejoindre sur notre page Facebook : www.facebook.com/wonderfoolmusic et nous aider à faire circuler l’information.

 

WONDERFOOL EST UN PROJET MUSICAL-HUMANISTE DONT L’INTENTION EST DE CHANTER ET DANSER LE MONDE DANS LEQUEL ON VEUT VIVRE !

Comment ? Avec de la musique actuelle - des textes de Marshall Rosenberg, le fondateur de la Communication Nonviolente, mis en musique par Stephan Crestani, musicien-formateur, entouré d'un arc en ciel de voix – un album, des clips, des concerts… mais aussi des actions concrètes pour vivre le propos principal du projet : LA RELATION. 

 

Parce que la relation ça s’apprend et qu’il existe des clés efficaces pour qu’elles soient harmonieuses, WONDERFOOL va intervenir dans des écoles, donner des concerts-échanges dans des prisons, danser dans des lieux publics… des happenings inspirants pour partager le meilleur de ce qu’on est en tant qu’être humain, plutôt que le pire qu’on peut voir tous les jours aux actus… et se rappeler que tous ensemble, on peut  faire le choix de se rendre la vie WONDERFOOL !

Au plaisir de vous rencontrer !

Stephan/WONDERFOOL

 

Soutenir un stage interculturel au Bénin

Les stages interculturels dans lesquels on apprend et utilise la CNV sont une invitation unique à vivre nos différences comme autant de ressources, d’occasions de rapprochement et d’enrichissement mutuel. Ils permettent aux diverses personnes présentes d’avoir plus de choix à leur disposition lorsqu’elles veulent contribuer au changement social et à la résolution de conflits au sein de leurs communautés respectives et entre celles-ci.

 

Le projet dont il est question ici s’intitule « Créer des ponts par-delà les différences ». Il est porté à Cotonou par une équipe très motivée et dynamique. Le soutien financier que nous recherchons donnera à une trentaine de personnes porteuses de projets sociaux la possibilité de participer à cette formation approfondie de la CNV d’une durée de 7 jours.

 

Vous souhaitez soutenir une telle initiative ?

Vous pouvez en savoir plus :  Communication Nonviolente: Changement social Bénin

 

https://igg.me/p/communication-nonviolente-changement-social-benin/cstw/17448677. Levez des fonds sur @generosity

 

 

Rencontre des Groupes de pratique CNV en région PACA

 Samedi 5 novembre 2016

à Aix-en-Provence

 

 

Vous avez suivi plusieurs journées de sensibilisation à la CNV avec des formateurs certifiés,

Vous habitez la région PACA, Et les groupes de pratique CNV, ça vous intéresse !

 

NOUS VOUS PROPOSONS UNE JOURNÉE DE RENCONTRE

AUTOUR DU THÈME DES GROUPES DE PRATIQUE

 

Voir fichier PDF ci dessous pour toutes les informations,

 

ainsi qu’un sondage (format word) à retourner par mail  à contact@achar4.com 

 

1ère rencontre gr prat CNV.pdf
Document Adobe Acrobat 135.1 KB
Sondage wd.docx.exe
exe Fichier 484.0 KB

Des représailles n'engendreront ni paix, ni sécurité durable

Texte de Marshall B. Rosenberg suite aux attentats du 11 septembre - 27 septembre 2001

Après les attaques sur les tours du World Trade Center à New-York et sur le Pentagone, des millions de gens sur terre ressentent à la fois une douleur et un chagrin profonds. Ils sont outrés, effrayés, impuissants et extrêmement vulnérables. Beaucoup éprouvent un intense besoin de se sentir à nouveau en sécurité. Ils aspirent à un monde dans lequel vivre en paix. D'autres ont un immense désir de prendre leur revanche. Ils rêvent de vengeance et de châtiment.

Les Etats-Unis ont estimé qu'il fallait agir, et d'autres pays ont fait le choix de se rallier à eux. Certaines personnes veulent que le but de ces actions soit la paix et la sécurité. D'autres tiennent à ce que ces actions se focalisent sur des représailles et des punitions. Ceci représente un réel problème : si nos dirigeants fondent leurs actions sur la revanche et la punition, je pense qu'ils ne pourront atteindre leur objectif d'un monde dans lequel sécurité et paix régneront durablement.

 

Pourquoi est-ce que j'affirme cela ?

 

Ces 35 dernières années, mes collègues et moi-même avons travaillé à travers le monde pour aider à résoudre des conflits entre gangs, groupes ethniques, tribus et régions en guerre. Nous avons constaté maintes fois que, d'une part, les actions motivées par le désir de punir engendrent des mesures de représailles de la part de ceux que l'on punit et, d'autre part, que des actes motivés par un désir de paix engendrent des actes de paix. Dans les deux cas, ces actes sont à l'origine de cycles pouvant durer des années, des générations, des siècles.

 

Moi-même et d'autres membres de mon organisation, avons travaillé avec des personnes combattantes au Rwanda, au Burundi, en Sierra Leone, au Nigéria, en Afrique du Sud, en Serbie, en Croatie, en Israël et en Palestine. Notre expérience nous a enseigné que l'on peut aboutir à une paix et à une sécurité véritables, même si tout laisse croire le contraire, à la condition que les gens soient capables de percevoir "l'humanité" de ceux qui les attaquent. Et ceci exige de nous quelque chose de bien plus difficile à réaliser que de tendre l'autre joue; il s'agit de donner de l'empathie pour les peurs, les blessures, les rages et les besoins humains inassouvis qui sous-tendent les attaques en question.

 

Notre travail a pour but d'aider les gens à apprendre à être empathiques avec les besoins et les préoccupations d'autrui et à commencer à percevoir que "l'autre camp" est tout simplement un groupe d'êtres humains qui tentent de se protéger et de satisfaire leurs besoins. Nous avons vu la haine et le désir de punir se transformer en espoir - quand les gens recevaient de l'empathie de la part de ceux-là mêmes qui avaient assassiné leurs familles. Nous avons vu les auteurs d'actes violents manifester des regrets sincères à propos de ce qu'ils avaient fait - après avoir reçu de l'empathie de ceux qui avaient été violentés par leurs actions. Nous avons vu, de part et d'autre, des êtres humains lâcher leur désir de se punir et, ensuite, œuvrer ensemble pour faire en sorte que les besoins de tous soient comblés. Nous avons vu d'anciens ennemis créer ensemble des programmes ayant pour but de réparer les dégâts qu'ils s'étaient infligés et d'assurer la sécurité des générations à venir.

 

Le gouvernement des Etats-Unis a déclaré qu'il avait l'intention de préserver le monde d'actes de violence, tels que ceux de New-York et de Washington, et aussi de protéger le monde de ceux qui les commettent. D'autres gouvernements se sont joints à lui.

 

Si les pays de cette coalition ont pour objectif la punition et les représailles, chaque action qu'ils entreprendront sera conditionnée par la réponse à la question suivante : "Cette action nous rapproche-t-elle de la punition de ceux qui portent la responsabilité de la douleur que nous endurons ?"

 

Si, en revanche, leur objectif est la paix et la sécurité dans le monde, chaque action entreprise sera déterminée par la réponse à une question bien différente : "Cette action nous rapproche-t-elle de l'avènement d'une paix et d'une sécurité durables dans le monde ?" J'ai l'espoir fervent que nos dirigeants ne chercheront pas à punir, mais se concentreront plutôt sur l'établissement de la paix et la sécurité. Pour établir la sécurité à court terme, il sera nécessaire pour nous de nous protéger d'autres menaces. Ceci peut nécessiter des actions faisant appel à ce que je nomme "l'usage protecteur de la force".

 

Il se peut que nous devions capturer et emprisonner ceux qui ont perpétré ces crimes, afin qu'ils ne puissent plus nous attaquer. Et peut-être devrons-nous même tuer certains d'entre eux, si nous n'arrivons pas à contrecarrer leurs actes d'une autre manière. Mais, à long terme, il est également essentiel de commencer à établir dans le monde une paix et une sécurité durables. Nos dirigeants doivent établir des relations qui donneront naissance à une collaboration authentique et permanente entre les pays. Ils se doivent de commencer maintenant à changer les conditions qui donnent naissance à des comportements violents. Les pays les plus riches doivent œuvrer ensemble pour la création d'un monde où tous auront accès aux ressources les plus fondamentales au bénéfice de la vie et recevront protection pour leurs droits - un monde où chacun sera libre et en sécurité, tout en ayant la possibilité de se créer une vie satisfaisante.

 

S'il existe une réponse au vaste problème qui se pose à nous, elle consiste à chercher des solutions qui répondent aux besoins de toutes les personnes concernées. Ceci n'est pas un idéalisme utopique. J'ai vu de telles solutions être créées - maintes et maintes fois - de par le monde.

Marshall B. Rosenberg est décédé

Marshall a quitté cette vie, mais pas nos cœurs

Marshall Rosenberg est décédé samedi 7 février 2015, paisiblement, chez lui, entouré de sa femme et de ses enfants.

Nous vous partageons notre tristesse, notre deuil, et en même temps une immense gratitude.

Nous n'avons sans doute pas encore mesuré l'impact immense que cet homme a eu sur tant de gens, par son travail et ce qu'il a transmis, par son être et sa manière de vivre ce qu'il transmettait, par sa simplicité, son humanité, son humilité et son humour. Beaucoup de personnes et de projets de changement social, partout dans le monde et dans tous les milieux, ont été inspirés par lui et continueront de l'être.

Nous voulons témoigner de notre affection à sa famille, honorer la manière dont il inspire chacun de nous et faire de notre mieux pour vivre et transmettre le cadeau si précieux qu'il a fait à l'humanité.


Voici plusieurs espaces possibles pour déposer vos messages :